Objets connectés : la feuille de route des parlementaires français

de | 24 avril 2018

Et, en la matière, la note invite à voir plus loin que les chiffres bruts de consommation : la faible durée de vie de certains objets connectés (voire leur obsolescence programmée) risque de produire d’importants déchets électroniques, qu’il faut faire peser dans la balance du rapport coût / bénéfice.

Source: Objets connectés : la feuille de route des parlementaires français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.